Plus de passages entre les habitats

En tant que pionnier du bio, HiPP s’est toujours engagé dans la promotion de la biodiversité de manières variées. 

Avec la création de zones fleuries en coopération avec le réseau Blühende Landschaft, une initiative de l’association de protection des abeilles Mellifera e. V., HiPP crée des refuges pour les insectes menacés. Cependant, il ne suffit pas de créer de grandes zones fleuries éloignées les unes des autres. En particulier à cause de la distance de vol de nombreux insectes : si certaines abeilles sont capables de couvrir la distance relativement longue d’environ trois kilomètres, l’amplitude de déplacement de bon nombre de nos abeilles sauvages indigènes et d’autres insectes est nettement plus restreinte, avec quelques centaines de mètres ou, dans certains cas, seulement 50 mètres. Si les zones fleuries sont plus éloignées les unes des autres, les populations d’insectes peuvent difficilement communiquer entre elles.

Pour cela, HiPP et la NBL vont plus loin dans leur réflexion sur les espèces et la conservation de la nature en reconnectant les habitats des insectes avec une structure fleurie sur des parties entières du paysage. Dans un premier temps, HiPP a mis en œuvre cette année des mesures pour relier les habitats sur un grand site agricole de production HiPP dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale. L’objectif est de développer un réseau de biodiversité qui rendra l’ensemble du paysage agricole de cette zone plus accessible aux insectes et autres espèces animales dans nos prairies et nos champs. L’accent est mis sur les insectes pollinisateurs, mais grâce à leur rôle clé dans la chaîne alimentaire, ils favorisent également les populations d’oiseaux chanteurs, de chauves-souris, de petits mammifères et de nombreux autres animaux.